Leçon n°2 : introduction à la cinétographie Laban : LA PORTÉE
La portée est la base d'une partition, là où sont placés les symboles.

Les symboles utilisés en cinétographie sont placés dans une portée verticale, dans le sens de la station de l'homme debout.

La ligne centrale, en lien avec l'axe longitudinale du corps, divise la partition en deux.

Tout ce qui est à droite de la portée renverra à la partie droite du corps, tout ce qui est à gauche renverra à la partie gauche du corps.

La double barre, en bas de la portée, indique le sens de lecture de bas en haut et donne le départ du temps : tout ce qui est en-dessous de cette barre est "hors-temps" (position de départ, situation dans l'espace, indications préliminaires, etc.). Toutes les informations indiquées au-dessus se dérouleront dans le temps.

La portée verticale se divise donc en deux moitiés, gauche et droite.

Plus précisément, la portée comporte des colonnes, correspondant aux différentes parties du corps. Quand une information sera écrite dans ces colonnes, on saura donc facilement quel endroit du corps est en mouvement.

Au centre de la portée, à droite et à gauche de la ligne centrale, les symboles renverront aux transferts du poids du corps (les appuis) : Laban a remarqué la correspondance entre notre axe longitudinal et notre axe gravitaire.

C'est donc dans ces deux premières colonnes que l'on écrira nos déplacements (là où vont nos pieds la plupart du temps, mais aussi parfois nos genoux, nos fesses ou nos mains!)

Dans toutes les autres colonnes, il s'agira de gestes (par opposition aux appuis), chaque colonne étant attribuée à une partie du corps, les colonnes les plus proches du centre pour les parties proches du centre du corps (jambes, tronc), les colonnes plus éloignées pour les parties elles aussi éloignées du centre du corps (mains, tête).

Ill-web-CNEM-ht-de-page.png

© 2020. Créé avec Wix.com